Raconte-nous ton histoire

Court récit autobiographique - Ateliers ASL 2013

lundi 18 avril 2016

COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Birante CAMARA
Je suis né au pays du sable sec que les vents déplacent dans les régions désertiques et des herbes. Mon père était éleveur de moutons. Ma mère était blanchisseuse. J’ai grandi auprès de mes parents. J’ai grandi entre la pénombre et le soleil. Mon meilleur ami était Ousmane. J’étais un garçon très poli. J’aimais les fruits et les chocolats plus que tout au monde. Un jour, des nouveaux voisins sont venus s’installer à côte de notre maison. Ils n’étaient pas Mauritaniens comme moi. Ils venaient d’ailleurs. Ils venaient d’Amérique. Il y avait un petit garçon de mon âge parmi eux. Il s’appelait Mamadou. Il a marqué ma vie parce qu’il est devenu mon ami. Nous sommes devenus des amis inséparables : Sidi, Harouna et Doro. Nous avons vécu près de nos familles peu de temps jusqu’au moment où j’ai décidé de partir du village pour découvrir une nouvelle vie.
Fait à Paris, Foyer Argonne, 2013
COURT RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Sokhona KARIMOU
Je suis né au pays des montagnes. Mon père était cultivateur de maïs. Ma mère était marchande des chaussures. J’ai grandi au milieu de la forêt. J’ai grandi entre ma maison et les fleurs. Mes meilleurs amis étaient les gens de la capitale. J’étais un garçon sympathique. J’ai aimé lire et écrire plus que tout au monde. Un jour, une nouvelle famille est venue s’installer dans notre village. Ils n’étaient pas Mauritaniens comme moi. Ils venaient d’un autre village qui s’appelle Sélibaby. Il y avait deux enfants qui s’appelaient Oumar et Moussa. Cette famille a marqué ma vie parce que j’ai grandi avec eux et parce qu’ils m’ont appris beaucoup de choses. Nous avons eu beaucoup d’argent parce que on a travaillé dans notre pays pendant deux ans. Nous avons vécu près de nos parents jusqu’au moment où j’ai décidé de partir. Fait à Paris, Foyer Argonne, 2013
COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Souleymane MAGASSA
Je suis né au pays des pêcheurs Mon père était tisseur de laine Ma mère était chanteuse J’ai grandi au milieu du village J’ai grandi entre le Mali et la Mauritanie Mes meilleurs amis étaient les étudiants. J’étais gentil. J’ai aimé jouer et sauter plus que tout au monde. Un jour une famille est venue s’installer à côte de chez moi. Ils n’étaient pas Maliens. Ils venaient d’ailleurs. Ils venaient de Rome. Il y avait un garçon de mon âge parmi eux. Il s’appelait Ali. Il a marqué ma vie parce qu’il est devenu mon ami. Nous avons eux trois amis : Traore, Boudalaye et Camara. Nous avons vécu près de nos parents pendant longtemps jusqu’au moment où nous sommes venus en France. Fait à Paris, Foyer Argonne, 2013
COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
par MUHAMMED TUNKARA
Je suis né en Gambie, le pays des crocodiles. Mon père était un négociant en diamants. Ma mère était vendeuse de vêtements. J’ai un frère et deux soeurs. J’ai grandi sur une île entourée de mer. J’ai grandi entre le terrain de football et la bibliothèque. Je n’avais pas beaucoup d’amis. Mon meilleur ami était mes livres. Mes hobbies sont la lecture, nager, patiner, le cinéma et être avec ma famille. Un jour, il y a eu un match de football entre une école et la mienne. Elle venait d’une ville située à 100 kilomètres de la capitale Banjul. Il y avait un petit garçon de ma taille. J’aimais beaucoup sa façon de jouer. Il s’appelait Musa. Nous sommes devenu amis. Avant de venir en France, J’avais déjà mon WASSCE (BAC). Je voudrais étudier le droit, mais mes parents n’aiment pas cette option. Je voudrais apprendre à bien parler le français, travailler pour gagner de l’argent et un jour me marier avec la bonne personne et former une merveilleuse famille comme la mienne. Fait à Paris, Foyer Argonne, 2013
COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Hamadou MAREGA
Je suis né au Sénégal, le pays des pirogues. Mon père était professeur. Ma mère était commerçante. J’ai grandi au milieu de la famille, entre la maison et l’école. Mon meilleur ami était l’environnement. J’étais un garçon sérieux. Je n’avais pas beaucoup d’amis. J’aimais la verdure et les animaux plus que tout au monde. Un jour, une nouvelle famille est venue habiter dans notre quartier. Elle n’était pas sénégalaise comme nous. Elle venait d’Amérique. Il y avait un petit garçon de mon âge parmi eux. Il s’appelait David. Il a marqué ma vie parce qu’il est devenu mon ami. Nous avons eu trois autres amis Mamadou, Abdou et Harouna. Nous avons vécu près de nos parents pendant longtemps jusqu’au moment où le village a été inondé. Fait à Paris, Foyer Bisson, 2013
COURT RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Boubou TANDJIGORA
Je suis né en Guinée, pays des mineurs. Mon père était commerçant. Ma mère était ménagère. J’ai grandi au milieu des oncles. J’ai grandi entre le marché et les maisons. Mon meilleur ami était le vent. J’étais un garçon poli. J’avais beaucoup d’amis. J’aimais les animaux domestiques plus que tout au monde. Un jour, des étrangers sont venus chez nous. Ils n’étaient pas Africains comme moi. Ils venaient d’ailleurs, ils venaient du Japon. Il y avait des vieux sages et des enfants. C’était la famille Kawasaki. Ils ont marqué ma vie et sont devenus des proches. Nous avons eu des aventures de voyages. Nous avons vécu près de mes parents pendant longtemps jusqu’à la saison des pluies. Fait à Paris, Foyer Bisson, 2013
COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Oumar CAMARA
Je suis né en Mauritanie, pays islamique. Mon père était fermier. Ma mère était commerçante. J’ai grandi au milieu de ma famille. J’étais un garçon qui ne cherche pas la bagarre. J’ai aimé ma mère et mes frères plus que tout au monde. J’ai grandi entre le respect et la religion. Mon meilleur ami était Dambou, il voulait toujours sortir pour chercher des animaux. Un jour je suis sorti avec mon ami Samba, nous sommes allés voir des animaux. Il a plu beaucoup ce jour là. On était très fatigués et les ânes ne voulaient pas continuer. Ils ont eu peur de l’eau, nous les avons forcés à marcher, nous avons perdu nos chaussures. La nuit et tombée mais nous sommes arrivés à la maison. Le lendemain nous nous sommes reposés. Fait à Paris, Foyer Riquet, 2013
COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Hamedi CAMARA
Je suis né dans un pays de racistes. Mon père était le chef du village. Je n’ai pas connu ma mère. J’ai grandi au milieu du vent. J’ai grandi entre mon père et ma tante. Ma meilleure amie était ma soeur. J’étais un garçon intelligent. Je n’avais pas beaucoup d’amis. J’ai aimé chanter plus que tout au monde. Un jour, Samba est venu me voir pour me donner de l’argent. Il m’a permis d’acheter de la nourriture. J’ai préparé un plat, du poulet yassa. J’ai invité mes amis et j’ai tout gaspillé. Un jour je suis parti au village pour voir mon père. Nous avons mangé ensemble et nous avons chanté. Fait à Paris, Foyer Riquet, 2013
COURT RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Alioune NDIAYE
Je suis né au pays des tambours. Mon père était pompier, ma mère était commerçante. J’ai grandi au milieu de l’espoir. J’ai grandi entre les chèvres et les moutons. Mes meilleurs amis étaient ma femme, mon oncle, ma grande soeur. J’étais un bon garçon. J’ai aimé les jeunes plus que tout au monde. Un jour une nouvelle copine est venue habiter dans notre quartier. Elle n’était pas Sénégalaise comme moi. Elle venait d’ailleurs. Elle venait d’Amérique. Il y avait une amie avec elle. Elle s’appelait Diayenaba. Elle a marqué ma vie parce qu’elle est devenue mon amie. Nous avons fait deux voyages ensemble : au Cameroun et en Italie. À notre retour, nous avons vécu près de nos parents pendant longtemps jusqu’ au moment ou je suis venu en France.
Fait à Paris, Foyer Riquet, 2013
COURT RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Amadou TALL
Je suis né au pays des déserts. Mon père était commerçant. Ma mère était institutrice. J’ai grandi au milieu de gens très sportifs. J’ai grandi entre les chameaux et les chevaux. Ma meilleure amie était ma grand-mère. J’étais un garçon courageux et consacré à mes lectures. J’ai aimé jouer plus que tout au monde. Un jour j’ai vu un copain. Il n’était pas Mauritanien comme moi. Il venait du Sénégal. Il y avait aussi un garçon de mon à âge. Il s’appelait Mamadou et il y avait une petite fille de mon âge parmi eux. Elle s’appelait Aminata. Elle a marqué ma vie parce qu’elle est devenue ma femme. Nous avons eu trois enfants Mamadou, Awo et Yaya. Nous avons vécu près de nos parents pendant longtemps jusqu’au moment où quelque chose d’important est arrivée au village.
Fait à Paris, Foyer Riquet, 2013
COURT RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE
Par Cheikhou CISSOKHO
Je suis né au pays des poissons. Mon père était cultivateur et ma mère était restauratrice. J’ai grandi au milieu de la nature, entre la mer et les montagnes. J’aimais la nature et j’étais un garçon calme. Un jour une nouvelle famille est venue s’installer dans notre quartier. Ils étaient maliens comme moi. Il y avait une petite fille de mon âge parmi eux. Elle s’appelait Aminata. Elle a marqué ma vie parce qu’elle est devenue mon épouse. Nous avons eu trois enfants : Noé Yann et Camille. Nous avons vécu près de nos parents pendant longtemps jusqu’au moment ou quelque chose de grave est arrivée au village : le décès du chef du village.
Fait à Paris, Foyer Riquet 2013


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 66149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources  Suivre la vie du site Bibliothèque  Suivre la vie du site Articles divers   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License